Entrez en paix et partager le savoir utile inch'Allah !!!
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'aviation israélienne poursuit ses violents bombardements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'aviation israélienne poursuit ses violents bombardements   Dim 28 Déc - 20:17

L'aviation israélienne poursuit ses violents bombardements sur Gaza

Ibrahim Barzak et Amy Teibel

Pour la deuxième journée consécutive, l'armée israélienne a poursuivi dimanche son offensive aérienne sans précédent contre le Hamas dans la Bande de Gaza. Plus de 280 personnes, dont au moins 183 membres des forces de sécurité du Hamas, ont été tuées en deux jours, et au moins 644 ont été blessées, selon des sources palestiniennes.


Le gouvernement israélien a par ailleurs approuvé le rappel d'au moins 6.500 réservistes, ce qui pourrait annoncer une prochaine intervention terrestre.

Parallèlement, des activistes du Hamas ont continué de tirer des dizaines de roquettes et d'obus de mortier sur le sud de l'Etat hébreu, apparemment sans faire de victimes.

Des avions de chasse israéliens ont bombardé les tunnels servant à la contrebande entre la Bande de Gaza et l'Egypte, faisant deux morts, selon une source médicale palestinienne. Plusieurs centaines de Palestiniens en ont profité pour passer en Egypte par des brèches ouvertes dans les 12km de frontière, ce qui a provoqué des affrontements avec des Egyptiens tentant de les empêcher d'entrer sur leur territoire. Un garde-frontière égyptien a été tué, selon un responsable de la sécurité égyptienne.
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé le Hamas, qui a proclamé le 19 décembre la fin de six mois de trêve avec Israël, à conclure un nouveau cessez-le-feu "pour arrêter le bain de sang".
Des manifestations se déroulées dans toute la région, du Liban à l'Iran, ainsi qu'en Cisjordanie, où deux Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne.

A Londres, quelque 700 personnes ont manifesté devant l'ambassade d'Israël. Trois personnes ont été arrêtées, selon la police londonienne. Des manifestations ont également été organisées dans d'autres pays, notamment à Paris, où 1.300 personnes ont défilé dans le quartier de Barbès-Rochechouart, à Madrid et à Ankara.

A Jérusalem, lors du conseil des ministres hebdomadaire, le Premier ministre Ehoud Olmert a prédit que les combats à Gaza seraient "longs, douloureux et difficiles", expliquant que l'offensive était "susceptible de durer plus longtemps que ce que nous entrevoyons à l'heure actuelle". Il a averti ses ministres que l'Etat hébreu devrait résister à des pressions internationales.

La ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni a déclaré sur NBC que l'Etat hébreu avait lancé cette offensive parce que le Hamas faisait de la contrebande d'armes et formait "une petite armée". "Notre but n'est pas de réoccuper la Bande de Gaza", a-t-elle toutefois ajouté.
La Syrie a pour sa part décidé de suspendre ses pourparlers de paix indirects avec Israël, tandis que le haut commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme (HCR) Navi Pillay a jugé cette offensive "disproportionnée".
Dimanche, les bombes et missiles israéliens ont atteint l'un des principaux bâtiments de la sécurité du Hamas, un symbole majeur dans la ville de Gaza. Auparavant, l'aviation a bombardé une mosquée, située près du principal hôpital de Gaza, et désignée par l'armée israélienne comme une "base d'activités terroristes". Une autre cible était la chaîne de télévision d'Al-Aqsa TV, utilisée par le Hamas.

Dans le même temps, les activistes du Hamas ont maintenu la pression sur Israël, tirant des dizaines de roquettes et d'obus de mortier tôt dimanche matin. Deux roquettes sont notamment tombées près de la ville israélienne d'Ashdod, à une quarantaine de kilomètres de Gaza, soit la plus longue portée jamais observée. Aucune victime n'a été recensée.
Le porte-parole de l'armée israélienne Avi Benayahou a expliqué que l'objectif d'Israël n'était pas de faire cesser toutes les attaques de roquettes, mais d'affaiblir les activistes. Selon lui, plus de 250 frappes aériennes ont été menées depuis le début de l'offensive samedi.

A New York, le conseil de sécurité de l'ONU, réuni en urgence, a appelé Israéliens et Palestiniens à "cesser immédiatement toutes les violences" et "les activités militaires" dans la Bande de Gaza. Le communiqué souligne la nécessité de rétablir une trêve entre l'Etat hébreu et le Hamas. Il demande aussi l'ouverture des points de passage "pour répondre aux besoins économiques et humanitaires graves dans la Bande de Gaza", et assurer un acheminement continu de nourriture, de carburant et de médicaments.
L'offensive israélienne a débuté une semaine après l'annonce par le Hamas de la fin de la trêve de six mois avec Israël. Selon l'armée israélienne, les activistes palestiniens ont tiré plus de 300 roquettes et obus de mortiers sur le territoire israélien la semaine dernière, et dix fois plus durant l'année 2008. AP

Honte au gouvernants arabes dont le silence continu de tuer nos frères inocents, ils seront tous responsable le Jour du Jugement Dernier alors que le pétrole arabe sert à tuer nos fréres qui demande qu'une seul chose, de vivre en paix !!! Evil or Very Mad Crying or Very sad

A vous qui nous avez quittés, que vos âmes reposent en paix dans le Paradis eternel Amine et au injustes et criminels rien d'autre que l'Enfer et ses supplices infinis !!!


salamalikoum
Revenir en haut Aller en bas
 
L'aviation israélienne poursuit ses violents bombardements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ségrégation des femmes en Israël ?
» synagogue HOURVA, nouvelle "provocation" israëlienne?
» Le 4 eme cavalier
» Le shofar ou corne de bélier
» La politique israélienne et responsabilité du judaïsme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Nour Al-Islam :: Actualité et information :: Débat généraux d'actualités-
Sauter vers: